Vous êtes ici : AccueilCélébration de la journée internationale des droits de l’Homme : Hommage à Abdelaziz Bennani ‘l’éclaireur’

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

26-04-2018

Le CNDH et la Gendarmerie Royale organisent une session de formation sur le (...)

Lire la suite

02-04-2018

Driss El Yazami participe à la cérémonie de lancement de la Web TV ‘Oxygène pour (...)

Lire la suite

20-02-2018

Faire vivre l’article 26 de la DUDH : Le droit à l’éducation et le respect de la (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Célébration de la journée internationale des droits de l’Homme : Hommage à Abdelaziz Bennani ‘l’éclaireur’

Un hommage unanime a été rendu à Abdelaziz Bennani, ancien président de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) et ancien membre de l’Instance équité et réconciliation (IER),  lors d’une cérémonie organisée à son honneur, le samedi 9 décembre 2017 à Rabat.

Organisée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’Homme, cette cérémonie d’hommage à Me Bennani a été marquée par la participation des membres de sa famille, de ses compagnons de route et de ses ami-e-s. Abderrahmane El Youssoufi, Bensaid Aït Ider, Mohamed El Yazghi, Khalid Naciri, Amina Lamrini El Ouahabi, Fathallah Oualalou, Mohamed Nachnach, Rabéa Naciri, Ahmed Herzenni, Mohamed Aujjar, pour ne citer que ceux-là, ont répondu présent à l’appel du CNDH.

Par cette initiative, le Conseil a voulu rendre un vibrant hommage à Abdelaziz Bennani, le défenseur des droits de l’Homme et l’éclaireur, qui a formé des générations des droits de l’Homme, comme l’a si bien souligné Driss El Yazami, président du CNDH. ‘C’est un personnage que nous chérissons tous. C’était un visionnaire, un professionnel des droits de l’Homme dans le temps de l’amateurisme ’ a-t-il dit non sans conviction.

Les témoignages qui se sont relayés tout au long de cette cérémonie d’hommage, ont évoqué, chacun à sa manière, le bout de chemin qu’ils ont fait aux côtés de Me Bennani. Le bal a été ouvert par le témoignage, très poignant, de l’avocat, Mohamed Seddeki, l’un de ses collègues et compagnon de lutte. M. Seddiki a en effet relaté la partie la plus douloureuse de la vie de Me Bennani, celle de son incarcération en 1973. Avec beaucoup d’émotion, il a raconté les détails de son emprisonnement, en passant par son jugement, jusqu’à sa libération en 1975, en mettant l’accent au passage sur les exactions commisses à son encontre durant cette période dont la disparition forcée qu’il a subie.

Membre fondateur de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme qu’il a présidée entre 1998 et 2003, Me Bennani a dédié sa vie à la défense des droits humains. Une période de sa vie que Khadija Merouazi, présidente du Médiateur pour la démocratie et les droits de l’Homme, s’est attelée à raconter en mettant en exergue les valeurs pour lesquels il s’est battu tout au long de son engagement au sein de l’OMDH.

Le mot de la famille est venu clore ce chapitre de témoignages, prononcé par sa fille, Mounia Bennani-Chraïbi. Dans ce volet, c’est Abdelaziz Bennani, le mari et le père qui a été mise en avant, celui qui a réussi à inculquer à ses enfants les valeurs d’égalité, de libertés et de justice sociale pour lesquelles il s’est battu tout au long de sa vie.

Le mot de la fin a été celui de Abdelaziz Bennani qui  a salué les progrès réalisés par le Maroc en matière de respect des droits de l’Homme mettant l’accent sur le rôle important joué par l’OMDH durant plusieurs années et qui ont permis d’obtenir des acquis dans ce domaine. Une lutte qu’il considère comme ‘humanitaire et non politique’, a-t-il dit.

L’Hommage à Abdelaziz Bennani, c’est aussi la publication d’un ouvrage intitulé ‘Abdelaziz Bennani, l’éclaireur’ compilant une trentaine de témoignages de nombre de ses compagnons de route et de ses ami-e-s, illustré par plus de 70 photos qui témoignent des différentes phases de son parcours militant.