Vous êtes ici : AccueilMonitoring médical dans les lieux de privation de liberté : Amina Bouayach,"La surveillance des aspects liés à la santé lors des visites des lieux de privation de libertés constitue un pan incontournable du travail du MNP"

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Monitoring médical dans les lieux de privation de liberté : Amina Bouayach,"La surveillance des aspects liés à la santé lors des visites des lieux de privation de libertés constitue un pan incontournable du travail du MNP"

Le Conseil national des droits de l'homme (CNDH), en partenariat avec l'Institut danois contre la torture, Dignity a organisé le 20 décembre 2019 à El Jadida, un atelier sur " le monitoring médical dans les lieux de privation de liberté.
 
L'objectif de cet atelier auquel participent une vingtaine de médecins dont des médecins légistes est de contribuer à la professionnalisation du monitoring médical dans les lieux de privation de liberté et d'accompagner le mécanisme de prévention de la torture (MNP) dans ses missions de prévention de la torture.

Intervenant à  l'ouverture de cet atelier, Amina Bouayach, a indiqué que "le monitoring des aspects de santé lors des visites des lieux de privation de libertés constitue un pan incontournable du travail du MNP dont la stratégie se veut basée sur la vision et la pratique marocaine ainsi que sur le partage d'expérience au niveau international". Précisant à cet égard "l'inestimable importance de la dimension médicale dans le travail des MNPs, la seule, entre autres, à avoir une perspective sur le plan du vécu individuel dans un lieu de détention et son impact sur la santé des détenus".

Cet atelier qui a été marqué aussi par la participation du coordinateur du MNP, M. Mohamed Benajiba, et de ses deux membres, Aicha Naciri et Mustapha Raissouni, a été animé par Jens Simon Modvig, directeur médecin principal chef de l'Institut danois contre la torture.

Evoquant le mandat du MNP, M. Benajiba a indiqué que "Le mécanisme a entamé ses missions et mis en place une stratégie à court terme qui comprend notamment la visite des lieux de privation de liberté, la réalisation d'un état des lieux, le renforcement des capacités et l'organisation interne du MNP". Précisant que le MNP prévoit aussi l'élaboration d'une stratégie à moyen terme qui se focalisera sur la mise en place d'un processus d'évaluation et d'émissions de recommandations à même de permettre l'amélioration de la situation.

Cet atelier a constitué une occasion pour M. Modvig de mettre la lumière sur le rôle des médecins lors des visites de prévention et de préciser les domaines d'intervention de ces professionnels de la santé dans le monitoring préventif. L'accent a été mis aussi durant cet atelier sur les normes et les principes internationaux en matière de monitoring médical des lieux de privation de liberté.

En marge de cet atelier, une convention de partenariat et de coopération a été signée par le CNDH et Dignity qui porte sur l'accompagnement du MNP en matière de surveillance des aspects liés à la santé dans les lieux de privation de liberté.