Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésLe CNDH participe à la 31ème réunion annuelle de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme à Genève

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

04-06-2018

Mondial 2026 : la Task force salue le rôle du CNDH suite à la réalisation d’une (...)

Lire la suite

31-05-2018

Forum des droits de l’Homme du Festival Gnaoua : L’impératif d’égalité

Lire la suite

26-04-2018

Le CNDH et la Gendarmerie Royale organisent une session de formation sur le (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Le CNDH participe à la 31ème réunion annuelle de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme à Genève

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) participe à la 31ème réunion annuelle de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI) qui se tient du 21 au 23 février 2018 au Palais des Nations à Genève en marge de la 37ème session du Conseil des droits de l'homme (26 février - 23 mars 2018). Une délégation du CNDH conduite par son Président M. Driss El Yazami prendra part aux travaux de cette réunion.

Le programme de la réunion annuelle de la GANHRI comprend quatre moments principaux : la réunion du Bureau de la GANHRI et les réunions des groupes régionaux des institutions nationales des droits de l’Homme (INDH), l’échange de connaissances entre INDH, l’Assemblée générale et la conférence annuelle.

M. Driss El Yazami participera à l’Assemblée générale de la GAHNRI prévue le 22 février  et fera une présentation à propos de la Conférence Tri-annuelle internationale qui se tiendra du 10-12 octobre 2018 à Marrakech. Il prendra part aussi à l’événement parallèle qui sera organisé le vendredi 23 février par l’Association de prévention de la torture et la GANHRI. L’intervention de M. El Yazami donnera un aperçu sur la nouvelle loi du CNDH et sur la complémentarité entre l’INDH et le mécanisme national de prévention de la torture. 

Dans le même cadre, le CNDH participera à la conférence annuelle de la GANHRI et à la réunion avec le Comité des droits des personnes handicapées (CRPD) prévues le 23 février qui a pour thème ‘Droits des personnes handicapées et rôle des INDH’. Cette rencontre a pour objectif de mettre en exergue le rôle des INDH en matière de promotion, de suivi et de monitoring sur la conformité des législations nationales avec les normes internationales relatives aux droits de l’Homme.

Par ailleurs, dans le cadre de l’initiative ‘échange des connaissances’ instaurée il y a deux ans par la GANHRI, Le Conseil prendra part aux échanges des expériences et de bonnes pratiques en matière des droits des personnes âgées.

Auparavant, Le CNDH participera le 21 février à l’Assemblée générale du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme (RINADH) qui sera consacrée à l’examen du plan d’action annuel au titre de 2018. Les membres du réseau examineront aussi les moyens à même de renforcer la collaboration entre le RINADH et la Commission de l'Union africaine et les organes de l'Union africaine ayant un mandat en matière de droits de l'Homme.

Dans la même journée, le CNDH dont le président assure la vice-présidence de l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH), participera au Conseil d’administration de l’Association qui sera consacré au suivi de la mise du plan d’action de 2018.

Dans un autre contexte, le CNDH interviendra lors de la conférence sur ‘Les répercussions de l'annonce du président américain sur le statut de la ville de Jérusalem et la situation des droits de l'Homme en Palestine’ qui sera organisée le 21 février par le Réseau arabe des INDH.

Il convient de rappeler que la GANHRI (anciennement le Comité international de coordination des institutions nationales des droits de l’Homme (CIC)) est l’association des institutions nationales des droits de l’Homme qui regroupe plus d’une centaine d’INDH à travers le monde. Crée en 1993, la GANHRI appuie et renforce les capacités des INDH et les accrédite conformément aux Principes de Paris.

Il est à noter aussi que le Conseil est, depuis 2002, accrédité au statut « A » par le CIC en tant qu’institution conforme aux principes de Paris régissant les institutions nationales des droits de l’Homme, et qu’il a assuré la présidence du CIC entre 2002 et 2003. Il a été ré-accrédité de nouveau en 2007, en 2011 puis en 2016 au même statut « A ».

 

Haut de page