Vous êtes ici : AccueilConvention de partenariat entre le Conseil national des droits de l’Homme, l’Université Mohammed V–Agdal, l’Agence du Sud et l’OCP visant la création du Centre d’études et de Recherches Sahariennes

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Convention de partenariat entre le Conseil national des droits de l’Homme, l’Université Mohammed V–Agdal, l’Agence du Sud et l’OCP visant la création du Centre d’études et de Recherches Sahariennes

Conscients de la nécessité d’encourager la recherche dans le domaine de la littérature et des sciences sociales sur le Sahara, de manière à contribuer à la préservation de la mémoire, à la réalisation de recherches appliquées et à asseoir les bases d’un débat scientifique serein ;

Conformément aux dispositions de la nouvelle constitution visant à enraciner l’identité culturelle marocaine pluraliste, particulièrement dans sa composante Hassani,

Et faisant suite au projet de développement de l’Université Mohammed V-Agdal, Rabat visant à encourager la recherche en matière de la culture marocaine, le Centre d’études et de recherches sahariennes a été crée à l’initiative de l’Université Mohammed V-Agdal, du Conseil national des droits de l’Homme, de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume et de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP).

Le Centre d’Etudes et de Recherches Sahariennes a pour objectifs de:

• Mener des recherches pluridisciplinaires dans les domaines de la connaissance historique, sociale et culturelle dans sa plus large acception afférente au Maroc Saharien ;

• Encourager la recherche au service du développement en partenariat avec des acteurs locaux et internationaux, en apportant des réponses aux questions posées dans différents domaines dans la perspective de contribuer au développement des provinces du sud ;

• Créer un pôle d’excellence relatif aux études sahariennes ;

• Procéder à des expertises pour le compte des secteurs public et privé dans les domaines de la gestion, socio-économique et environnementale ;

• Créer une base de données et un centre de documentation et audiovisuel relatifs au domaine Saharien ;

• Renforcer les liens de coopération avec les centres de recherche nationaux et internationaux œuvrant dans des thématiques similaires ;

• Assurer la publication de livres sur supports papier ou électronique et de documents audiovisuels (CD-DVD-documentaires…).

En vertu de la convention signée entre les quatre partenaires :

L’université Mohammed V-Agdal s’engage à :

- Mettre à la disposition du Centre d’études et de recherches sahariennes un siège au sein de la faculté des lettres et des sciences humaines ;

- Contribuer à doter le centre des ressources humaines nécessaires ;

- Assurer l’encadrement scientifique et pédagogique à travers la création, dans un premier temps, d’un Master des études Sahariennes et ultérieurement, d’un cycle doctoral.

Le Conseil national des droits de l’Homme s’engage à :

- Encourager la recherche en matière d’archives, d’histoire et de mémoire à travers le financement des recherches qui s’inscrivent dans ce volet ;

- Assurer l’équipement du Centre en matériel nécessaire au travail de terrain.

L’Agence de développement des provinces du Sud s’engage à :

- Financer les manifestations scientifiques organisées par le Centre ;

- Allouer un budget annuel pour les recherches relatives à la culture saharienne.

Le Centre d’Etudes et de Recherches Sahariennes dont le siège est sis à la faculté des Lettres et des Sciences humaines- Université Mohamed V- Agdal, Rabat, avec la possibilité d’ouverture d’annexes régionales.

Haut de page