Vous êtes ici : AccueilActualitésLe CNDH reçoit une délégation interministérielle tunisienne en visite d’étude au Maroc dans le domaine de la migration et l’asile

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

22-09-2022

AVIS DE RECRUTEMENT PORTANT OCCUPATION DEUX POSTES BUDGÉTAIRES BASÉS AU SIÈGE

Lire la suite

31-08-2022

Genève : le CNDH participe aux travaux de la 41ème pré-session de l’EPU, (...)

Lire la suite

25-08-2022

Atelier de formation sur « la participation des jeunes à l’examen périodique (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Le CNDH reçoit une délégation interministérielle tunisienne en visite d’étude au Maroc dans le domaine de la migration et l’asile

M. Mohammed Essabbar, Secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), a reçu le jeudi 6 juillet 2017 au siège du Conseil à Rabat, une délégation tunisienne en visite d’étude au Maroc dans le domaine de la migration et l’asile du 3 au 6 juillet 2017.

La délégation était composée d’une dizaine de responsables tunisiens relevant des ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, des Affaires sociales et de la Défense.

Organisée par les bureaux du HCR à Tunis et à Rabat, cette visite d’étude avait pour objectif  de permettre à la délégation tunisienne de s’enquérir des méthodes et la manière dont les autorités marocaines gèrent les migrations et font face au phénomène des flux migratoires mixtes

Apres avoir donné un aperçu sur les missions du CNDH M. Essabbar a mis en exergue les principales actions du CNDH dans le domaine de la migration et l’asile.

Il a présenté à cette occasion les recommandations du rapport thématique du CNDH sur la question de la migration, dans lequel il a appelé à l’élaboration et la mise en œuvre d’une véritable politique publique migratoire protectrice des droits. Le gouvernement, ajoute-il, qui a interagit positivement avec les recommandations du Conseil, a mis en place une nouvelle politique migratoire, basée, conformément aux orientations Royales, sur une approche globale et humaniste. Les premières étapes de cette politique ont été caractérisées par le lancement de l’opération de régularisation de la situation des immigrés selon des critères dûment établis et l’installation de la Commission nationale de suivi et de recours qui est présidée par le CNDH.

Par ailleurs, il a souligné le rôle de l’institution dans le domaine du traitement des plaintes, dont celles des migrants et le renforcement des capacités des parties concernées, notamment la société civile œuvrant dans le domaine de la migration et les autorités en contact avec les migrants, etc.

De leurs parts, les membres de la délégation tunisienne ont exprimé l’intérêt qu’ils portent à l’expérience du Maroc dans le domaine de la migration  au regard des avancées enregistrées dans de domaine et dont la Tunisie peut s’imprégner  dans le futur , ajoutant que cette visite constitue une occasion opportune pour savoir comment les autorités marocaines et les autres acteurs et partenaires gèrent les différents aspects des flux migratoires (migrants réguliers, demandeurs d’asile, réfugiés, migrants irréguliers).

 Il est à rappeler que le CNDH a été désigné par l’Alliance Globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI) comme son point focal africain pour le suivi du processus du Global compact, et ce dans le cadre de l’approche l’Alliance visant à soutenir la participation et la contribution des INDH à toutes les étapes de la consultation.

 

Haut de page