Vous êtes ici : AccueilActualitésM. El Yazami appelle à œuvrer pour que l'opinion publique internationale soit davantage informée de la dynamique que connait le Maroc

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

M. El Yazami appelle à œuvrer pour que l'opinion publique internationale soit davantage informée de la dynamique que connait le Maroc

Le Président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), M. Driss El Yazami, a appelé, ce samedi 5 novembre 2016 à Marrakech, à œuvrer pour que l'opinion publique internationale soit davantage informée de la dynamique que connait le Maroc.

En réaction aux observations finales du Comité des droits de l’Homme des Nations unies suite à l’examen du 6ème rapport périodique du Royaume sur la mise en œuvre du pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP),  M. El Yazami a souligné dans une déclaration à la presse que cette dynamique est illustrée par ''le dynamisme de la société civile, la dynamique des réformes et des débats publics, en tenant compte de la pluralité de la société marocaine, tel le débat sur la peine de mort, sur l’avortement et toutes les autres questions qui font l'objet d'un débat national pluriel et serein.

Dans cette déclaration publiée par l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), M. El Yazami, a souligné que le gouvernement est appelé à accélérer la cadence des réformes et l'adoption des lois. Il a, en outre, indiqué que le CNDH a assisté à Genève et a présenté en même temps deux rapports parallèles.

"Maintenant que ces observations sont publiées, elles attirent de mon point de vue quelques remarques. La première est que cela montre l’engagement du Maroc dans l’interaction avec les organes des nations unies en matière des droits de l’Homme surtout devant ce comité qui est le plus important dans le système des Nations-Unies", a-t-il dit.

Le président du CNDH a relevé que le comité a salué les réformes engagées au Maroc depuis 2011 notamment la Constitution de 2011, la Loi sur les tribunaux militaires, la politique migratoire et la loi-cadre relative à la protection et à la promotion des droits des personnes en situation de handicap.

Il a également précisé que ''le comité a exprimé des préoccupations qui recoupent pour la majorité les préoccupations que le CNDH a exprimé dans sa quarantaine de rapports''.

 

Haut de page