Vous êtes ici : AccueilActualitésSession de formation sur l’examen périodique universel au profit de cadres de la Chambre des conseillers

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Session de formation sur l’examen périodique universel au profit de cadres de la Chambre des conseillers

L’Institut national de formation aux droits de l’Homme (INFDH) a abrité  le 18 mai 2017, une session de formation sur l’examen périodique universel au profit de cadres de la Chambre des conseillers.

Organisée par la Chambre des Conseillers, en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la fondation Westminster pour la démocratie, cette session de formation qui a été dispensée par Khalid Ramli, cadre à la direction de la coopération et des relations internationales au CNDH, s’est déroulée en deux séances. La première a été consacrée au droit international des droits de l’Homme (définition, champ d’application, les mécanismes et les engagements internationaux du Maroc en matière des droits de l’Homme).  Alors que la deuxième séance a abordé l'examen périodique universel en mettant l'accent sur les aspects liés à l'activité, le champ d'application, les acteurs, et la période avant l’examen.

Il convient de rappeler que l’examen périodique universel (EPU) a été crée en vertu de la résolution 60/251 de l’Assemblée générale des Nations Unies du 15 mars 2006. Il consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme.

L’examen périodique universel est fondé sur des renseignements contenus dans trois rapports : un rapport national ne dépassant pas 20 pages, préparé par l’Etat examiné suivant des directives générales du Conseil des droits de l’Homme, une compilation de 10 pages établie par le Haut Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH) sur la base de renseignements figurant dans les rapports des organes des traités, des procédures spéciales et d’autres documents des Nations Unies, et un résumé de 10 pages établi par le HCDH sur la base d’informations dignes de foi émanant d’autres parties prenantes à l’EPU (les Institutions nationales des Droits de l’Homme (INDH) et les ONG invitées à présenter des rapports ne dépassant pas 5 pages).

L’EPU est conçu pour assurer une égalité de traitement à chaque pays. L’EU est fondé sur les principes suivants : Universalité, égalité, périodicité, coopération, examen par les pairs, objectivité, transparence, non-sélectivité et non-politisation, objectivité et fiabilité de l’information, action, participation, complémentarité et spécificité.

Le Maroc a été examiné trois fois : le premier cycle en 2008, le deuxième en 2012 et le troisième en 2017.

 

Haut de page