Vous êtes ici : AccueilAtelier de formation au profit de formateurs d’Afrique du Nord : Inauguration d’un partenariat africain à long terme en matière des droits de l’Homme

Bulletin d'information

Actualités

27-01-2023

Interview de Mme Amina Bouayach accordée au site "Clarin.com": "L’effectivité (...)

Lire la suite

18-01-2023

Appel à concours pour l'occupation d'un poste de responsabilité - Chef de (...)

Lire la suite

12-12-2022

Un pre-foro en Marruecos para preparar la 3ª edición del Foro mundial de (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Atelier de formation au profit de formateurs d’Afrique du Nord : Inauguration d’un partenariat africain à long terme en matière des droits de l’Homme

Les mécanismes africains des droits de l’Homme étaient au centre d’un atelier de formation des formateurs organisé du 20 au 22 juillet 2018 à Rabat par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), en partenariat avec le Centre africain pour la démocratie et les études des droits de l’Homme (ACDHRS).
Bénéficiant à une trentaine de participants en provenance de pays d’Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Libye, Mauritanie, Tunisie, Maroc) et de Commissaires de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), cet atelier de formation a constitué une occasion pour les participants de renforcer leurs capacités en matière de participation stratégique aux mécanismes africains des droits humains.
Intervenant à l’ouverture de cet atelier, Driss El Yazami, président du CNDH a salué le lancement de la coopération avec le Centre africain pour la démocratie et les études des droits de l’Homme et souligné l’importance de sa pérennisation sur le long terme, appelant par la même occasion au renforcement du partenariat avec les différents intervenants dans le domaine des droits de l’Homme au niveau africain, notamment avec l’ACDHRS, le Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme (RINADH), la Commission africaine

des droits de l’Homme et des peuples, et l’Union africaine. En outre et tout en rappelant le rôle joué par le CNDH dans le cadre du RINADH, M. El Yazami a mis l’accent sur les efforts de plaidoyer déployés par le CNDH en vue d’inciter le Maroc à ratifier la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.
Pour sa part, Hannah Forster, directrice exécutive du Centre africain pour la démocratie et les études des droits de l’Homme a émis l'espoir que cette réunion marque le début de la coopération entre le Maroc et la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples, précisant que cet atelier de formation vise à fournir aux participants des outils pédagogiques qui les aideront à comprendre et mieux appréhender les mécanismes du système africain des droits de l'homme. Elle a par ailleurs saisi cette occasion pour appeler le gouvernement marocain à ratifier la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples.
De son côté, Remy Ngoy Lumbu, membre et Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'homme auprès de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples a indiqué que cet atelier est une occasion de promouvoir les droits de l'Homme et les libertés fondamentales. C’est un moyen aussi, selon lui, de contribuer à la mise en œuvre des dispositions de la Charte africaine, fondée sur le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et  le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.
Cette formation s’inscrit dans la continuité des actions du CNDH menées en Afrique pour renforcer la présence des acteurs marocains œuvrant pour la promotion et la protection des droits de l’Homme au sein des plateformes et institutions régionales et internationales. Dans ce sens, il y a lieu de rappeler que le CNDH prend part avec les ONG marocaines aux travaux du Forum des ONG et des sessions de la CADHP.