Vous êtes ici : AccueilL’accessibilité numérique : le meilleur moyen pour élargir les perspectives des PESH et renforcer leur insertion au sein de la société

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

L’accessibilité numérique : le meilleur moyen pour élargir les perspectives des PESH et renforcer leur insertion au sein de la société

Le stand du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a accueilli le jeudi 18 février dans le cadre du Salon internationale de l’édition et du livre (SIEL) une rencontre sur l’accessibilité numérique des personnes en situation de handicap (PESH)avec la participation d’un certain nombre d’experts et des différentes parties prenantes intéressées par l’amélioration de l’accès de cette catégorie aux technologies modernes.

Dans ce cadre, M. Mohamed Sabir ingénieur en informatique et en télécommunications en France a affirmé que le concept  d’accessibilité numérique réfère aux mesures, programmes informatiques et tous dispositifs électroniques qui permettent aux individus d’accéder aux contenus électroniques quels que soient les programmes, les dispositifs utilisées, la langue, la culture ou la capacité psychique et physique du bénéficiaire. Aussi, l’accessibilité numérique est assimilée à tous ces logiciels et dispositifs électroniques qui aident à développer l’accessibilité à travers « les technologies d’assistance ou de soutien ».

Partant du fait que les personnes à besoins spécifiques ont tendance à utiliser les nouvelles technologies car elles leur offrent l’opportunité d’accéder à un grand nombre de services qui leur facilite la vie quotidienne, M. Sabir indique que l’accessibilité numérique permet à des millions de personnes de vivre une vie avec les moindres strict obstacles. Ajoutant que la promotion de l’accessibilité numérique au profit des personnes aux besoins spécifiques  requiert davantage d’efforts en matière de sensibilisation de l’opinion publique, des entreprises et de l’administration publique, sachant qu’il s’agit d’un nouveau concept même au niveau des pays européens

De son côté, Mme Marie-Renée Hector la présidente du groupement des intellectuels aveugles ou amblyopes (GIAA) en France a jeté la lumière sur un problème qui empêche les déficients visuels d’accéder aux contenus textuels des sites web principalement quand ils sont sous forme d’image ou de « flash » chose qui rend ces contenus indisponibles pour cette catégorie même en cas de procuration de logiciel pouvant convertir la messagerie texte en contenu audio du fait que ces logiciels ne peuvent pas convertir les images en enregistrement audio. Pour les téléphones mobiles en particulier ceux à puces, elle a insisté sur la nécessité  de leur fournir des technologies appropriés qui facilitent leur usage par les déficients visuels et les malvoyants.

Pour sa part M. Rachid al Rifai, président de l’Association marocaine pour la réadaptation des déficients visuels (AMARDEV) a insisté sur la nécessité de mise en œuvre d’une loi spécifique qui prévoit l’obligation d’adaptation des sites web gouvernementaux aux besoins des déficients visuels.