Vous êtes ici : AccueilLe CNDH réélu à la tête de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Le CNDH réélu à la tête de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a été réélu le 29 octobre à Dakar pour la troisième fois consécutive à la tête de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH).

Cette réélection du CNDH a eu lieu à l’occasion de l’Assemblée générale de l’AFCNDH, tenue en marge de son 5ème congrès statutaire sur les INDH et le monitoring des lieux de privation de liberté organisée les 28 et 29 octobre à Dakar.

Lors de ce congrès, le rapport moral et financier de 2014 ont été adoptés. L'Office de la protection des citoyens de Haïti  et la Commission nationale des droits de l’Homme du Maurice ont été également désignée respectivement vice-président et trésorier de l’AFCNDH, tandis que la commission nationale consultative des droits de l’Homme de France a maintenu son poste de secrétaire général.

Sous la présidence du CNDH, l’AFCNDH a pu mener des activités visant le renforcement des capacités des INDH du Mali, de la côte d’ivoire, du Sénégal, des Comores, du Gabon, de la Mauritanie et du Tchad. L’AFCNDH a également organisé des réunions et des ateliers sur les droits de l’Homme, l’Examen périodique universel et les droits de l’enfant. L’AFCNDH a aussi entrepris des plaidoyers auprès des autorités étatiques en vue de sensibiliser les Etats sur le rôle des INDH, l’importance de renforcer leurs capacités et sur la nécessité de les rendre conformes aux Principes de Paris.

M. Driss El Yazami qui a présidé l’Assemblée générale, a affirmé que l’AFCNDH se heurte encore à des faiblesses structurelles au niveau financier et administratif, l’empêchant à mettre en œuvre la totalité de son plan action, d’où la nécessité d’asseoir un secrétariat sur des bases solides.

M. El Yazami a aussi proposé la tenue d’une réunion de convergence avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) pour examiner les moyens de mettre en perspective quelques rendez-vous internationaux, tel que la COP 21 de Paris et contribuer à la mise en œuvre les Objectifs du développement durable.

L’AFCNDH, qui regroupe 31 Commissions et Conseil des droits de l’Homme de l’espace francophone, a pour mission de contribuer à la création, au développement et au renforcement des INDH, en apportant une assistance technique et en assurant un suivi régulier. Deux nouveaux membres ont rejoint l’AFCNDH en 2015, à savoir les commissions nationales de Guinée-Conakry et la République démocratique du Congo.