Vous êtes ici : AccueilMédias et handicap : pour le dépassement des stéréotypes et le traitement occasionnel de la problématique

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Médias et handicap : pour le dépassement des stéréotypes et le traitement occasionnel de la problématique

Bien que les participants à la rencontre sur les « médias et le handicap» ont été unanimes sur le rôle crucial que doivent jouer les médias en faveur de la promotion des droits des personnes en situation de handicap et de leur intégration dans la société, ils ont, en revanche, indiqué que cet objectif est loin d’être atteint en raison notamment de l’intérêt occasionnel et superficiel accordé à la question du handicap.

Organisée le samedi 13 février 2016 par la Commission régionale des droits de l’Homme de Marrakech dans le cadre du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à la 22ème  édition du Salon international de l’édition et du livre, cette rencontre a constitué une occasion pour analyser la perception et l’image des personnes en situation de handicap dans les médias et proposer des recommandations à même d’améliorer la performance des médias dans ce domaine. Ont pris part à ce débat, des acteurs de la société civile et des professionnels des médias dont le journaliste, Rachid Sebbahi, Jamila Lemnat, chargée du contenu et de la formation sur la web radio « Joussour » et Abdelfattah Hedani, président de l’Union régionale de l’handicap à Marrakech-Safi.

Selon Mme Lemnat, l’approche selon laquelle les médias traitent des sujets du handicap, tout en restant occasionnelle et  ne traitant pas du fond des problématiques,  ne fait que consacrer  l’image stéréotypée des personnes en situation de handicap et la perception qu’ils représentent en tant que personne dont ‘le besoin,  la nécessité, la pitié et la compassion », outre le recours au « langage discriminatoire » à l’égard de cette catégorie. Il a précisé dans ce cadre que les medias ne prennent pas en considération les spécificités des personnes en situation de handicap, ce qui se traduit par l’absence de traduction en  langue des signes dans la majorité des programmes télévisés et l’absence du braille dans les journaux et magazines.

Pour sa part, M. Heddani a souligné que les questions liées au handicap restent absentes dans les médias qui se contentent de  "couvertures générales et superficielles de l’actualité liée à l’handicap (inauguration des sites, lancement des initiatives associatives, hommages), avec un focus sur le domaine médical". Ce traitement de l’information pêche par l’absence d’ouverture sur  d'autres aspects importants des droits humains des personnes en situation de   handicap dont la dignité, l'accès à l'éducation et au marché du travail, la participation politique....

Cette rencontre a été par ailleurs l’occasion de présenter un certain nombre de  recommandations notamment celles formulées par  M. Sebbahi qui a appelé à l’autonomisation des personnes en situation de handicap de manière à leur permettre d’accéder aux instances politiques et institutions nationales et aux médias. 

D’autres  recommandations ont été formulées par les participants dont  la création d’une opinion publique sur les droits des personnes handicapées, le renforcement  des capacités des journalistes dans le domaine du handicap, l’intégration de l’amélioration de l’image des PESH  dans les cahiers de charge des médias  audiovisuels et la mise en place d’indicateurs de monitoring pour suivre l’évolution de cette image, en veillant à impliquer  les acteurs et la société civile dans l'élaboration des lois relatives aux médias.