Vous êtes ici : AccueilMme Amina Bouayach: "L’abolition de la peine de mort est une position institutionnelle affirmée et confirmée"

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

31-12-2021

Lettre de voeux à l'occasion de la nouvelle année 2022

Lire la suite

16-12-2021

Le CNDH participe à la 3ème réunion annuelle du réseau des Nations Unies sur les (...)

Lire la suite

08-12-2021

Atelier de formation sur les aspects liés à la santé dans les lieux de privation (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Mme Amina Bouayach: "L’abolition de la peine de mort est une position institutionnelle affirmée et confirmée"

A l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, célébrée le 10 octobre, le Conseil national des droits de l’Homme, la Coalition marocaine contre la peine de mort, Ensemble contre la peine de mort, le Réseau des parlementaires contre la peine de mort, le Réseau des avocats contre la peine de mort, le Réseau des journalistes contre la peine de mort ont organisé, le 6 octobre 2020, une vidéo-conférence sur « La peine de mort au Maroc: le droit et la pratique »

A cette occasion, Mme Amina Bouayach, présidente du Conseil national des droits de l'Homme, a réitéré l'attachement et l'engagement du Conseil à défendre le droit à la vie par tous les moyens légaux et les outils possibles, pour la promotion de l’abolition de la peine de mort et soutenir toutes les initiatives nationales contre la peine de mort avec les différents acteurs de la société civile abolitionniste et pour redynamiser les réseaux qui agissent pour l’abolition.

Par ailleurs, la présidente du Conseil a annoncé que le CNDH prévoit un plaidoyer dans la perspective du vote de la résolution du moratoire universelle relative à la PDM, en se basant sur la mise en œuvre de l’article 20 de la Constitution qui stipule que « Le droit à la vie est le droit premier de tout être humain. La loi protège ce droit ».

Il convient de rappeler que cette conférence était organisée dans le cadre du projet : « Accompagner parlementaires, institutions nationales et société civile vers l’abolition de la peine de mort au Maroc », cofinancé par la Délégation de l’Union européenne au Maroc, l’Agence française pour le Développement et le Département des affaires étrangères de la Suisse.

Télécharger le document récapitulatif