Vous êtes ici : AccueilPrésentation du livre ‘Un Si Long Chemin - Paroles de réfugiés au Maroc’

Bulletin d'information

Actualités

27-01-2023

Interview de Mme Amina Bouayach accordée au site "Clarin.com": "L’effectivité (...)

Lire la suite

18-01-2023

Appel à concours pour l'occupation d'un poste de responsabilité - Chef de (...)

Lire la suite

12-12-2022

Un pre-foro en Marruecos para preparar la 3ª edición del Foro mundial de (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Présentation du livre ‘Un Si Long Chemin - Paroles de réfugiés au Maroc’

En partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et la maison d’édition ‘la Croisée des Chemins’, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a présenté le 16 juin à Rabat, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du réfugié, le livre ‘Paroles de réfugiés au Maroc’ de l'écrivain marocain, Jalil Bennani.

Dans cet ouvrage, Jalil Bennani dresse le portrait de 30 réfugiés exilés au Maroc, 20 hommes et 10 femmes originaires de 16 pays et régions différentes (Afghanistan, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Chine, Congo, Côte d’Ivoire, Érythrée, Irak, Liberia, Mali, Palestine, Soudan, Syrie, Tchad et Yémen) et résidant un peu partout au Maroc, à Rabat, Casablanca, Kenitra, Oujda, Marrakech, Azrou, entre autres.

S’exprimant à occasion, M. El Yazami a indiqué que ‘ce livre met des noms, des visages, des histoires, des itinéraires sur un concept qui est souvent trop massifié’. ‘Une massification qui efface la dimension humaine de la souffrance qui est dernière chaque voyage’ a-t-il dit.

Il a ajouté, dans ce cadre, que cet ouvrage ‘va nous aider à réfléchir sur ce que nous sommes dans une configuration géopolitique nouvelle marquée par plusieurs crises : crise de l’asile qui s’exacerbe depuis l’amplification des conflits au Moyen-Orient, le destin des immigrés en Europe, une crise moins visible qui est la migration environnementale et la migration sud-sud’. 

Concernant la migration environnementale, M. El Yazami a indiqué que les migrants concernés par ce phénomène n’ont pas d’institution de référence ni de texte en droits international  qui les protège et leur nombre a dépassé le nombre de réfugiés couverts par la convention de Genève.

Pour sa part, M. Bennani, psychiatre et psychanalyste  a indiqué que ‘si dans la majorité des cas l’immigré a la possibilité de retourner dans son pays natal, le réfugié est contraint de quitter son pays avec un unique souci, demeurer en vie’.  

Cette rencontre a été marquée par les interventions du ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou, le représentant du Haut-commissariat aux réfugiés au Maroc, Jean-Paul Cavalieri et le directeur de la maison d’édition ‘la Croisée des Chemins’, Abdelkader Retnani qui ont affirmé que cet ouvrage  brosse des expériences humaines et trace les parcours de réfugiés depuis leur exil jusqu’à leur intégration au Maroc. Précisant que les valeurs humaines sont un dénominateur commun en dépit de nos différences culturelles et religieuses.