Vous êtes ici : AccueilSIEL 2016 : Des INDH appellent à la mise en œuvre des dispositions de la Convention relative aux droits des personnes handicapées

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

SIEL 2016 : Des INDH appellent à la mise en œuvre des dispositions de la Convention relative aux droits des personnes handicapées

La rubrique ‘Les grands débats’ programmée dans le cadre des activités du CNDH lors de la 22ème édition du Salon du livre a abrité une rencontre sur le rôle des INDH dans la protection et la promotion des droits des personnes en situation de handicap.

 

 

Les représentants des institutions nationales des droits de l’Homme (INDH)  du Gabon, du Sénégal, du Kenya, de la Jordanie, du Ghana, et du Nigéria étaient présents pour débattre de cette thématique et présenter leur expérience respective en matière de promotion des droits des personnes en situation de handicap.

Ces expériences qui diffèrent par moment, présentent souvent des points communs et surtout beaucoup de contraintes à la mise en œuvre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Ainsi, la question de la difficulté d’accès à l’éducation et à la santé et leur rôle dans l’autonomisation des personnes en situation de handicap a été particulièrement soulignée par les participants qui ont relevé également l’insuffisance des accessibilités dans les lieux publiques. Dans ce cadre, M. Homa Moussavou Bertrand, président de la Commission nationale des droits de l’Homme du Gabon a appelé les Etats et les gouvernements à déployer davantage d’efforts dans la mise en place des accessibilités dans les lieux publics.  

 

Les participants ont, par ailleurs, insisté sur la nécessité de la mise en œuvre des Principes de Belgrade qui régissent la relation entre les INDH et les parlements en vue de promouvoir les droits des personnes en situation de handicap. Laquelle promotion reste tributaire de l’application des lois internes, comme le souligne pour sa part Mme Christine Faddoul, Cheffe du groupe des personnes vulnérables au Centre national pour les droits de l’Homme en Jordanie qui précise ‘qu’il ne suffit pas de disposer d’une loi relative aux personnes en situation de handicap, mais encore faut-il qu’elle soit appliquée dans la réalité’.

La question de la sensibilisation, citée d’une manière transversale par l’ensemble des intervenants est considérée comme une condition sine qanun pour la promotion des personnes en situation de handicap. ‘Les personnes en situation de handicap ne peuvent revendiquer un  droit dont ils ignorent l’existence’ a souligné  la modératrice de la rencontre Mme Soumia Lamrani, membre du CNDH.

En dernier lieu, et tout en soulignant l’importance du rôle que les INDH sont appelés à jouer en matière de promotion des droits de cette catégorie, les intervenants ont réitéré leur appel à la mise en œuvre des dispositions de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.