Vous êtes ici : AccueilSuite aux instructions royales visant le traitement de leur situation : le CNDH accueille un groupe de 13 familles de réfugiés syriens

Bulletin d'information

Actualités

27-01-2023

Interview de Mme Amina Bouayach accordée au site "Clarin.com": "L’effectivité (...)

Lire la suite

18-01-2023

Appel à concours pour l'occupation d'un poste de responsabilité - Chef de (...)

Lire la suite

12-12-2022

Un pre-foro en Marruecos para preparar la 3ª edición del Foro mundial de (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Suite aux instructions royales visant le traitement de leur situation : le CNDH accueille un groupe de 13 familles de réfugiés syriens

 

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a accueilli le mercredi 21 juin 2017 à son siège à Rabat un groupe de familles de réfugiés syriens qui étaient bloqués depuis deux mois sur les frontières algéro-marocaines.  

En effet, le Roi Mohammed VI avait donné ses hautes instructions aux autorités concernées pour procéder au ‘traitement immédiat’ de la situation de 13 familles syriennes qui se trouvaient sur les frontières algéro-marocaines.

Au nombre de 28, une partie des réfugiés syriens dont des enfants va pouvoir rejoindre les membres de leur famille en Allemagne et au Canada, alors que le reste des réfugiés va résider au Maroc après finalisation des procédures administratives auprès du bureau du le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) à Rabat.

Intervenant à cette occasion, Abderrazzak El Hannouchi, chef de cabinet du président du CNDH a indiqué que le CNDH suivait de près la situation de ces réfugiés syriens en coordination avec le HCR, saisissant cette occasion pour saluer cette initiative qui a permis ‘à nos frères syriens d’accéder au territoire marocain’ a-t-il dit.  

Le CNDH considère que cette initiative s’ajoute aux différentes mesures prises dans le domaine de la migration et de l’asile, rappelant que l’opération exceptionnelle de régularisation des migrants à permis la régularisation de la situation de plus de 25.000 migrants.

Pour sa part, Jean-Paul Cavalieri, le représentant du HCR au Maroc a considéré que "l'initiative d'accueil des migrants syriens au Maroc, comme acte courageux hautement humanitaire, a permis une sortie de crise par le haut’. Ajoutant que, ‘le HCR et le CNDH se chargeront, de concert, du volet humanitaire en offrant aux réfugiés les conditions de confort et de stabilité (logement, nourriture et soins médicaux).

Le HCR se penchera par la suite sur la régularisation de la situation administrative de ces réfugiés et l’examen des solutions durables soit au Maroc ou à l’étranger dans le cadre de l’unité familial.

Il convient de souligner que le siège du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) s'est félicité, pour sa part, de la décision du Maroc d'accueillir sur son territoire un groupe de réfugiés syriens qui étaient coincés "dans des conditions précaires" à la frontière algéro-marocaine.

Dans un communiqué publié à cette occasion, le HCR  a salué "un geste humanitaire accompli conformément aux traditions d'hospitalité dont font preuve les pays de la région".