Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésExposition : « Créations d’au-delà des murs ou quand l’art libère »

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

24-01-2020

Coopération entre le CNDH et l’Ambassade du Canada : Signature d’un protocole d (...)

Lire la suite

02-01-2020

La présidente du CNDH reçoit une délégation de la Ligue des écrivaines du Maroc (...)

Lire la suite

19-12-2019

La mise en œuvre du Mécanisme national pour la prévention de la torture classe (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Exposition : « Créations d’au-delà des murs ou quand l’art libère »

En marge de la journée nationale des détenus, le Musée de Bank Al-Maghrib organise en partenariat avec la Délégation Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) et le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) une exposition intitulée « Créations d’au-delà des murs ou Quand l’art libère » du 13 décembre 2019 au 1er mars 2020.

Cette exposition, la première en son genre, propose un parcours en deux temps : une découverte des multiples aspects de la créativité artistique chez les détenus marocains venant de divers établissements pénitentiaires du Royaume, ainsi qu’une immersion « de l’autre côté » à la rencontre des créateurs anonymes à travers les clichés et film documentaire réalisés par l’artiste photographe, réalisateur et designer, Darem Bouchentouf. 

Ce projet artistique d’envergure, qui a pour vocation de donner un visage humain au monde carcéral réputé « fermé », a mobilisé l’implication de trois Institutions – le CNDH, engagé fermement dans la défense des droits des personnes privées de liberté, la DGAPR qui déploie tous ses efforts pour soutenir la création artistique et culturelle dans le milieu carcéral et le Musée de Bank Al-Maghrib, soucieux de diffuser le champ culturel au plus grand nombre.

L’événement aux dimensions sociale, humaine et culturelle vient à point pour prouver que l’idée d’emprisonnement n’est pas en soi une sanction absolue ni une exclusion abominable et que la prison reste un lieu branché constamment sur le monde extérieur, de même que l’application en son sein des droits de l’homme à la formation, la culture, l’art, la santé et l’échange, est une réalité de tous les instants.

En offrant un véritable espace d’expression, d’échange et de partage, l’exposition consacrée aux détenus devenus artistes pendant leur incarcération constitue un formidable pont entre dedans et dehors, dans l’attente d’un nouveau départ. 

Pour célébrer la journée nationale des détenus, plusieurs artistes peintres incarcérés seront présents le jour du vernissage de l’exposition.

L’ouverture de l’exposition aura lieu à 17h au musée de la Fondation de Bank Al-Maghreb en présence des représentants du CNDH, de la DGAPR et de Bank Al-Maghrib.

Haut de page