Vous êtes ici : Accueil Remise à l’association Al Karam des bénéfices liés aux droits d’auteur et d’éditeur de l’ouvrage « Un si long chemin, Paroles de réfugiés au Maroc »

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

10-06-2022

Session d'information et d'échange avec les membres et le personnel du MNP

Lire la suite

07-06-2022

CNDH-UNESCO: Convention de partenariat pour la promotion de l'éducation à la (...)

Lire la suite

25-05-2022

Cameroun : le CNDH participe à l’animation d’un atelier de formation au profit (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Remise à l’association Al Karam des bénéfices liés aux droits d’auteur et d’éditeur de l’ouvrage « Un si long chemin, Paroles de réfugiés au Maroc »

Les bénéfices liés aux droits d’auteur et d’éditeur de l’ouvrage « Un si long chemin, Paroles de réfugiés au Maroc » ont été remis à l’association Al Karam, lors d’une cérémonie organisée le 11 mai 2017 au siège du Conseil à Rabat. Les bénéfices de dix mois de vente s’élevant à 50.000 DH ont été remis à Mme Khadija Mkika, présidente de l’association Al Karam qui œuvre en faveur des réfugiés.

Intervenant à cette occasion, Driss El Yazami, président du CNDH a rappelé que dès sa publication, il avait été convenu que les bénéfices liés aux droits d’auteur et d’éditeur de cet ouvrage seraient remis à une association œuvrant en faveur des droits des réfugiés. Il a précisé à cet égard que ‘ce livre jette la lumière sur l’histoire et le parcours de 30 réfugiés au Maroc, originaires de 16 pays dans le but étant de sensibiliser le lecteur marocain à la situation des réfugiés, lutter contre les stéréotypes, les stigmatisations et les préjugés à l’égard de ces populations’.

Abondant dans le même sens, Jean Paul Cavaliéri, le représentant du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Maroc, a indiqué que ce livre, ‘relate 30 histoires de réfugiés ayant réussi à se reconstruire et à s’intégrer dans la société et un hommage, en quelque sorte,  à la société marocaine qui leur a fait confiance et les a aidé à se reconstruire, à avancer et s’intégrer’. Ajoutant que le défi d’un Maroc qui accueille 5.000 réfugiés est désormais ‘le vivre ensemble’.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’auteur du livre Jalil Bennani et de Abdelkader Retnani, directeur des éditions La croisée des chemins.

Depuis sa création en 1997, l’association Al Karam œuvre en faveur de la protection des enfants en situation précaire et de la promotion de leurs droits inscrits dans la Convention internationale des droits de l’enfant, ratifiée par le Maroc en 1993. Elle compte aujourd’hui trois centres d’accueil, une crèche et des classes d’enseignement non formels au profit des enfants de réfugiés.