Vous êtes ici : AccueilSéminaire sur la couverture médicale universelle : Mounir Bensalah, « En dépit des progrès réalisés en matière de droit à la santé, d’énormes défis restent à relever en vue d’atteindre l’effectivité »

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

04-12-2019

Appel à candidature interne

Lire la suite

27-11-2019

Arménie : Le CNDH participe à la commémoration du quinzième anniversaire de l (...)

Lire la suite

04-11-2019

Assemblée générale du RINADH : Le CNDH réélu membre du Comité directeur au (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Séminaire sur la couverture médicale universelle : Mounir Bensalah, « En dépit des progrès réalisés en matière de droit à la santé, d’énormes défis restent à relever en vue d’atteindre l’effectivité »

"Nous nous félicitons des progrès réalisés dans le domaine de la consolidation du droit à la santé, néanmoins, nous sommes conscient qu’il y a énormément de défis à relever pour atteindre l’effectivité", les propos sont ceux de Mounir Bensalah, Secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), qui intervenait le 28 novembre 2019, lors de la séance d’ouverture du séminaire sur le thème « Vers la couverture médicale universelle : Enjeux et défis de l’inclusion des personnes étrangères ».

M. Bensalah a indiqué à cet égard que depuis l’édition par le CNDH du rapport sur la migration, le Maroc a entrepris une nouvelle stratégie concernant la question migratoire, qui a connu, entre autres, deux opérations exceptionnelles de régularisation. Précisant que des conventions ont été signées et une annonce a été faite pour l’accès des étrangers à une couverture médicale équivalente au Ramed. Un dispositif qui n’est pas encore effectif, fait remarquer le Secrétaire général du CNDH.

Le CNDH, poursuit M. Bensalah a fait du droit à la santé et l’accès aux soins en faveurs des personnes étrangères, depuis 2017, un des axes prioritaires des actions menées en matière de protection des droits de cette catégorie de personnes.

Ainsi, avec le soutien du HCR, des ateliers de réflexion ont été organisés à Rabat, Fès et Oujda et ont recommandé « l’organisation d’un évènement dédié à la couverture médicale de base, fondée sur une approche inclusive, permettant de réfléchir sur les enjeux et les défis à relever pour que chacun(e), indépendamment e sa nationalité, puisse bénéficier de la prise en charge nécessaire de ses soins de santé, en accord avec les droits qui lui sont reconnus ».

La séance d’ouverture de ce séminaire a été marquée par la participation Mme Bettina Gambert, représentante du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR Rabat) au Maroc.
Organisé par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), avec le soutien du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) Maroc, ce séminaire fait suite à la tenue de plusieurs ateliers régionaux organisés par le CNDH en 2018 autour de la thématique du droit à la santé des personnes étrangères. Il a objectif de soutenir la réflexion portée par le ministère de la Santé pour la couverture médicale universelle en vue de son effectivité pour l’ensemble des personnes vulnérables, indépendamment de leur nationalité.

Réunissant au cours de cette journée de réflexion les principaux départements ministériels concernés, institutions et organismes nationaux de santé, organisations internationales, et organisations de la société civile mobilisées dans le champ du droit à la santé et de la protection des droits des étrangers, ce séminaire a permis de :
- Construire des propositions conjointes pour pérenniser le système de couverture médicale, renforcer l’effectivité de son rôle de protection sociale, et tendre vers son universalité ;

- Développer une approche inclusive permettant notamment de réfléchir aux critères d’éligibilité du RAMED, aux enjeux et contraintes du respect de la filière de soins, … pour les nationaux comme pour les étrangers ;

- Construire des propositions en vue d’intégrer les préconisations formulées dans le cadre des politiques sectorielles en matière de santé, notamment au regard des objectifs du plan santé 2025.