Vous êtes ici : AccueilLe CNDH élu vice-président de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

15-12-2017

Atelier de formation sur le mandat et le fonctionnement du Mécanisme national de (...)

Lire la suite

08-12-2017

Evénement à Paris : « Antoine de Saint-Exupéry et la Sagesse des Sables »

Lire la suite

30-11-2017

Entreprises et droits de l’Homme : Le CNDH partage son expérience au Forum des (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Le CNDH élu vice-président de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme

Après deux mandats passés à la tête de l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH), Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) vient d’être élu vice-président de cette association à l’issue de son Assemblée générale tenue le 25 novembre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Outre M. El Yazami, le nouveau bureau de l’AFCNDH, élu pour un mandat de trois ans, est composé de : Khalid Ikhiri (Niger), président, de Hedouville Renan, (Haïti), vice-président,  Michel Forst (France), secrétaire général et de Cisse Allilou Sam-dja (Togo), trésorier.

Cette Assemblée générale s’est tenue dans le cadre du sixième congrès de l’AFCNDH organisé les 25 et 26 novembre 2017 en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et la Commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire, et avec le soutien de la compagnie aérienne Royal Air Maroc, transporteur officiel de l’événement.

Le congrès de l’AFCNDH qui a connu la participation de 25 institutions nationales des droits de l'Homme (INDH) de l’espace francophone a été marqué aussi par un atelier d’échange sur le rôle des INDH dans la promotion et la protection des droits des personnes migrantes dont la séance d’ouverture s’est déroulée en présence de Ally Coulibaly, ministre de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, représentant du Premier ministre ivoirien.

Lors de cet atelier, les débats ont notamment porté sur les normes juridiques régionales et internationales en matière de migration et la mise en œuvre des mandats des INDH relatifs à la protection et la promotion des droits des personnes migrantes. Un focus a été fait sur les personnes migrantes vulnérables : femmes, enfants, personnes en situation de handicap, détenu-e-s.

C’est à ce titre, que le CNDH a partagé son expérience en matière migratoire, notamment son rapport sur « Etrangers et droits de l’Homme au Maroc: pour une politique d’asile et d’immigration radicalement nouvelle » (2013), suite auquel une nouvelle politique migratoire et deux opérations de régularisation de la situation des migrants ont été mises en place. A cet égard, M. El Yazami s'est félicité des progrès réalisés en matière de migration au Maroc, tout en soulignant l’importance d’adopter des normes, des approches et des solutions mondiales dans le cadre du Pacte mondial sur les migrations, qui sera adopté fin 2018, d’une part et de renforcer la coopération africaine sur ces thématiques d’autre part.

Pour rappel, le CNDH a présidé l’AFCNDH de 2013 à 2017. Sa présidence a été marquée notamment par la mise en place de nombreuses actions de renforcement à la fois des capacités des INDH de l’Afrique francophone sur des thématiques centrales des droits de l’Homme telles que les droits de l’Homme et l’entreprise ou encore la prévention de la torture et des mauvais traitement. Le CNDH a également œuvré dans le cadre de sa présidence de l’AFCNDH au renforcement institutionnel de certaines INDH francophones dans l’optique de leur conformité avec les Principes de Paris qui constituent le standard international en matière d’établissement, de composition et de fonctionnement des INDH.