Vous êtes ici : AccueilCNDHMembres de CNDH

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

13-11-2017

COP 23 : Le CNDH et l’Observatoire Hugo organisent un événement parallèle sur (...)

Lire la suite

10-11-2017

Invitation pour un cycle webinaires sur « les droits humains et le devoir de (...)

Lire la suite

08-11-2017

Participation du CNDH à la 11ème conférence biennale du réseau des institutions (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités

Les membres

Merci de choisir la catégorie des membres :



Mme Soumicha Riyaha: présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat

Présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat. Mme Soumicha Riyaha est formatrice en matière de droits de l’Homme, droits de la femme, mécanismes de protection, genre social et écoute des femmes violentées. Experte en formation et en élaboration des programmes de formation, Mme Riyaha a assumé plusieurs responsabilités dans ce domaine, notamment en tant que consultante auprès du centre de la femme arabe pour la formation et la recherche appelé "Cawtar" et experte auprès de l’Institut arabe des droits de l’Homme sis en Tunisie, depuis 2005. Elle est actuellement responsable des programmes de cet Institut au Maroc et le représente dans le groupe de travail relatif à l’éducation aux droits de l’Homme au sein du réseau euro-méditerranéen. Elle fait également partie de l’équipe de formateurs de l’Institut de Genève des droits de l’Homme. Mme Riyaha a mené et préparé plusieurs recherches sur le terrain, notamment une recherche la situation des handicapés mentaux au Maroc en 1979 et sur la psychologie de la femme et son recours à la superstition. Parallèlement, Mme Riyaha a coordonné ou contribué à l’élaboration de plusieurs ouvrages, dont un sur l’enfance violée, et un autre sur la réalité des droits des femmes au Maroc et un guide sur la bonne gouvernance.

Mme Myriem Khrouz

Diplômée de l’Institut d’études politiques d’Aix en provence, Myriem Khrouz est consultante et journaliste depuis 2005. Elle a écrit notamment pour le magazine l’Express International (correspondante), le quotidien le Soir-Echos et a collaboré avec l’hebdomadaire Tel Quel, la revue Economia, et la télévision Medi1sat.Elle collabore actuellement avec l’Université Internationale de Rabat comme responsable évènements et relations média.Myriem Khrouz est membre du bureau du Comité de Soutien à la Scolarisation des Filles rurales (CSSF), de celui de la Fondation Edmond Amran El Maleh (secrétaire général adjointe) et secrétaire générale de l’Association des Amis du Musée du Judaïsme Marocain (AAMJM) 

M. Abdelhak El Aiassi

Procureur général prés la Cour d'appel commerciale de Casablanca, M. Abdelhak EL Aiassi est président de l'Amicale Hassania des magistrats. M. EL Aiassi a occupé plusieurs responsabilités au sein du cycle de la magistrature, notamment en tant que président de la chambre pénale à la Cour suprême, premier vice-président de la Cour d’appel de Casablanca chargé du contrôle et du suivi, juge d’instruction à la Cour d’appel de Casablanca, président de la chambre sociale au sein du tribunal de 1er instance de Casablanca et substitut du Procureur général du Roi au tribunal de 1er instance de Khémisset. En plus de ses responsabilités professionnelles, M. EL Aiassi est actif dans de nombreuses associations et organisations de la société civile, notamment dans le domaine d’estivage. Il a en effet occupé les postes de Secrétaire général de la fédération Royale marocaine des auberges de jeunes, délégué du mouvement « Attofoula Achaâbia », vice-président de l’Union africaine des maisons de jeunes et président de l’association « Al Wifak ». En plus de ses contributions à l’élaboration de la charte d’éthique judiciaire, M. El Aiassi a contribué à plusieurs publications dont deux revues, l'une publiée à l’occasion de la journée de la femme juge, et l'autre sur le discours Royal relatif à la réforme de la justice, ainsi qu’une revue sur les questions juridico-légales.

M. Abdelkader Azrii: président de la Commission régionale des droits de l’Homme de Rabat-Kenitra

Président de la Commission régionale des droits de l'Homme de Rabat-Kenitra. Acteur associatif, syndical et social, M. Abdelkader Azrii est né en 1955 à Safi. Ancien membre de la chambre des conseillers, M. Azrii qui a présidé le groupe parlementaire de la Confédération démocratique du travail (CDT) était vice-président de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme. De même qu’il a occupé le poste de vice-président du groupe d’amitié franco-marocain entre la chambre des Conseillers et le Sénat en France. En tant qu’acteur associatif, M. Azrii a présidé l’association « le mouvement des initiatives démocratiques». Il est également membre du Comité directeur du « Forum des alternatives Maroc». Ancien membre du bureau exécutif de la Confédération démocratique du travail, M. Azrii a siégé également au sein de la Commission spéciale pour l’Education et la Formation qui a mis en place la charte nationale de l’éducation et la formation ainsi qu’au sein de la commission qui s’est chargée de l’élaboration de l’actuel code du travail.

M. Berdiji Taoufik: président de la Commission régionale des droits de l'Homme de Tan-Tan-Guelmim

Président de la Commission régionale des droits de l'Homme de Tan-Tan-Guelmim Né en 1970 à Tan-Tan, M Berdiji Taoufik est titulaire d’un DESA en droit public. Il a préparé une thèse doctorale en science politique sur l’élite de la ville de Laâyoune en 2010. Membre du Conseil royal consultatif des affaires sahariennes, il est administrateur à la municipalité de Lmarssa. Vice-président de la Ligue des droits humains à Laâyoune, M. Berdiji Taoufik, est également secrétaire général du Réseau associatif forum Sakia Al-Hamra-Oued Eddahab pour le développement et la démocratie. M. Berdiji est président fondateur de plusieurs associations dont Alibdaâ Assaharaoui et l’association Tan-Tan pour le développement intégré.

M. Mohammed Mustapha Laârissa: président de la Commission régionale des droits de l’Homme de Marrakech

Président de la Commission régionale des droits de l'Homme de Marrakech. Laârissa Mohamed Mustapha est né en 1955 à Marrakech. Titulaire d’un Doctorat en philosophie, Paris I, Panthéon-Sorbonne, M. Laârissa est professeur universitaire habilité au Département de Philosophie à la Faculté des Lettres, Université Cadi Ayyad à Marrakech. M. Laârissa est actuellement membre du Club d’analyse politique (CAP) et de la Fondation Abderrahim Bouabid. Collaborateur dans plusieurs revues, il est également membre du laboratoire pluridisciplinaire sur la « Culture, Patrimoine, Tourisme », à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.

Mme Fatima Aârach: présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Errachidia-Ouarzazate

Présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Errachidia-Ouarzazate. Fatima AARACH est née en 1963 à TAZA Avocate agrée auprès de la Cour Suprême, Fatima AARACH est titulaire d’une licence en droit privé à l’Université Mohamed V de Rabat en 1992, et du certificat d’aptitude d’exercice du métier d’Avocat. Fatima Aarrach est présidente de l’association RADOSE (Réseau des Associations du Développement des Oasis Sud Est), secrétaire générale de L’UAF (Union de l’Action Féminine) section Errachidia et membre de la coordination régionale de la Réparation Communautaire à Errachidia. Elle est également responsable du centre «Anajda » SOS femmes et enfants battus dans cette région.

M. Allal Al Basraoui: président de la Commission régionale des droits de l'Homme de Béni-Mellal-Khouribga

Président de la Commission régionale de Béni-Mellal-Khouribga. Allal El Bassraoui est avocat. Ancien membre de l'Association marocaine des droits de l'Homme, il est membre du bureau national de l'instance marocaine des droits de l'Homme. (Source MAP)

M. Mohamed Amarti: président de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Oujda-Figuig

Président de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Oujda-Figuig. Mohammed Amarti est né le 23 avril 1957 à Oujda Professeur d’enseignement supérieur à la Faculté des sciences juridiques économiques et sociales de l'Université Mohamed 1er à Oujda. Il est titulaire d’un doctorat d’Etat en droit de l’Université Mohammed V de Rabat. Directeur du Laboratoire : droits de l'Homme et droit humanitaire international, Mohammed Amarti est membre du Conseil national de l'Organisation marocaine des droits de l'Homme et de l'Association marocaine du droit constitutionnel.

M. Mohammed Charef: président de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Agadir.

Président de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Agadir. Mohammed Charef, géographique - urbaniste, expert dans le domaine des migrations, de la mobilité des populations et de l'aménagement urbain. Diplômé de l’Institut d’Aménagement Régional d’Aix-En Provence (IAR), Docteur en Géographie de l’Aménagement de l’Université de Poitiers (1986) et Docteur en Sciences de l’Université Libre de Bruxelles (2000). Professeur de géographie à la université Ibnou Zohr d’Agadir, Directeur de Observatoire Régional des Migrations : Espaces et Sociétés (ORMES). Membre associé de l’équipe MIGRINTER-CNRS Poitiers France, membre de plusieurs réseaux et sociétés géographiques. Il est également responsable du Master ‘Migrations et Développement Durable’. Membre de nombreux conseils scientifiques, dont le Conseil Scientifique du Groupement d'intérêt scientifique (GIS) "Histoire des migrations" Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (Paris), etc Il compte à son actif plusieurs publications dans le domaine des populations et du développement, dont :‘La circulation migratoire marocaine un pont entre deux rives’, ‘Grands traits et impacts des transports sur la mondialisation de l’émigration marocaine’, ‘Un aspect méconnu des vieux émigrés-immigrés : la transnationalisation’, ‘Les migrations au féminin’, ‘Les flux migratoires et la protection des réfugiés au Maroc : défis et perspectives’, ‘Migrants acteurs de développement local, perspectives et limite’, ‘Le migrant marocain acteur d’intégration économico-socio-spatiale du Maroc au delà des frontières’, etc. Professeur invité dans plusieurs universités étrangères dont notamment l’Université d’Aix en Provence, l’Université de Metz, Université de Saint Joseph à Beyrouth, l’Université de Poitiers, l’Université Libre de Bruxelles, Université San Antonio Texas,… etc. Il est également, Consultant et Expert des questions migratoires auprès du Fond des Nations Unies pour la Population, le Conseil de l’Europe, la Division de la population des Nations Unies, le Conseil Consultatif des Marocains Résidant à l’Etranger, etc

Mme Salma Taoud: présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme de Tanger

Présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme de Tanger. Salma Taoud est professeur universitaire de physique. Elle est membre fondateur d'Amnesty international Maroc. (Source MAP)

Mme Souad El Idrissi: présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Al Hoceima-Nador

Présidente de la Commission régionale des droits de l'Homme d'Al Hoceima-Nador. Souad El Idrissi est avocate et militante associative.

M. Mohamed Salem Cherkaoui: président de la commission régionale des droits de l’homme de Laâyoune-Smara

Président de la commission régionale des droits de l’homme de Laâyoune-Smara. M. Mohamed Salem CherkaouiNé est né en 1975. Ancien responsable du bureau administratif régional du CCDH de Laâyoune, il anime plusieurs ateliers de formation dans le domaine des droits de l’homme dans la région du Sud. Il est ancien membre de plusieurs associations dans cette région du Maroc, notamment le Forum marocain pour la vérité et la justice et l’Organisation marocaine des droits de l’homme.

M. Abdelmajid Makni: président de la Commission régionale des droits de l’homme de Fès-Meknès

Président de la Commission régionale des droits de l’homme de Fès-Meknès. Abdelmajid Makni est né en 1960 à Rabat. Titulaire d’une licence en Sciences Politiques en 1988 à la Faculté des Sciences Juridiques et Economiques de l’Université Mohamed V à Rabat, M. Makni est le coordinateur Régional de l’Agence de Développement Social dans la Région de Fès Boulemane depuis 2007. M. Makni est formateur dans le domaine de la gestion associative, du renforcement humain durable et de la mobilisation de ressources locales. Représentant de divers ONG internationales au Maroc dont « People Health Movement », il a initié et réalisé des programmes communautaires dans le domaine de l’enfance et de l’handicap. Consultant auprès de diverses organisations non-gouvernementales, Abdelmajid Makni est le Secrétaire Général du Collectif pour la promotion des droits pour les personnes Handicapées. Il a contribué à la publication et la réalisation de divers ouvrages et articles dans les domaines de l’enfance, l’handicap et la réadaptation à base, dont le livre sur le handicap au Maroc "In Our Own Words" en 1997.

Mohamed Elamine Semlali: président de la Commission régionale des droits de l'Homme de Dakhla-Aousserd

Président de la Commission régionale de Dakhla-Aousserd. Mohammed Elamine Semlali est fonctionnaire. Il est président de l'association Nature Initiative. (Source MAP)

vide

M. Ahmed Akhchichine

Ahmed Akhchichine est ancien ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique (2007-2011). Il est titulaire d'un diplôme de l'Institut Supérieur de Journalisme (ISJ) en 1976, d'un diplôme de l'Institut Français de Presse (IFP) en 1979 et d'un doctorat en sciences de l'information et de la communication en 1982. Enseignant chercheur puis consultant en communication auprès de plusieurs organisations internationales, M. Akhchichine a occupé le poste d'expert international résident dans la région de l'Afrique de l'Ouest, de 1993 à 1997, pour le compte de diverses agences du système des Nations Unis. Il a été également Directeur général de la filiale du bureau d'études canadien "Léger&Léger" au Maroc de 1997 à 2001 avant d’être nommé, en 2003, Directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA). Ahmed Akhchichine est vice-président de l'Association marocaine de recherche en communication (AMRC), membre fondateur du Conseil national de l'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH), membre du Bureau national de l'Observatoire national des droits de l'enfant (ONDE) et membre du Bureau national du Conseil supérieur de l'enseignement.

M. Abdeslam Moussaoui Chefchaouni

Abdeslam Chefchaouni est né en 1953 à Fès. Il est attaché d’éducation au lycée qualifiant Abdelkrim Lahlou à Casablanca. Membre fondateur du Forum marocain pour la vérité et la justice, puis membre de son bureau exécutif, M. Chefchaouni est également membre du comité de pilotage de la Coalition Marocaine pour l’abolition de la peine de mort.

M. Ahmed Berkia

Ahmed Berkia est né en 1960 à Safi. Formateur en ingénierie de formation, mécanismes internationaux des droits de l’Homme, mécanisme de veille, technique de plaidoyer et de réseautages et les droits humains des personnes en situation de handicap, M. Ahmed Berkia occupe le poste de Chef de service de formation des formateurs au sein du département de la lutte contre l’analphabétisme et de l’éducation non formelle à Rabat. M. Berkia est un acteur associatif qui oeuvre dans le domaine des droits des personnes en situation de Handicap. Ahmed Berkia est titulaire d’une licence en droit public à la faculté de droit de Marrakech (2009). Il est responsable syndical des secteurs de lutte contre l’analphabétisme et l’éducation non formelle, et du développement social. M. Berkia a fondé en 2000, avec d’autres acteurs, le ‘forum Maroc Handicap et droits’, première association des droits des personnes en situation de handicap au Maroc. Il est également le coordinateur national du groupe « Al Mounasara », premier réseau national de défense des droits des enfants en situation de handicap au Maroc, en plus d’être fondateur et responsable au sein de la coalition nationale pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap. M Berki a adhéré aux niveaux national, régional et international à la campagne en faveur de la publication de la convention internationale relative aux droits des personnes en situation de handicap.

M. Habib Belkouch

Président du Centre d’études en droits humains et démocratie, Habib Belkouch est consultant en droits humains auprès de plusieurs institutions nationales et internationales gouvernementales et non gouvernementales. M. Belkouch a assumé différentes responsabilités dans ce domaine, notamment en tant qu’expert-consultant auprès du ministre des droits de l’Homme (1998-2000), directeur du centre de documentation, d’information et de formation en matière des droits de l’Homme (2000-2005), directeur du programme migration auprès du réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (2005-2006) et en tant que coordinateur national des projets de coopération internationale en droits Humains. M. Belkouch a contribué à l’élaboration d’un certain nombre de rapports dont notamment le rapport du cinquantenaire sur le développement humain (2005), le rapport sur « l’analyse de la situation de l’enfance au Maroc : 2005-2006 (Unicef 2006) et d’études dont « la législation nationale pour la protection des mineurs étrangers au Maroc » (l’Organisation internationale pour les Migrations 2008), « migrations, droits humains et contexte maghrébin » (Fondation Casa arabe 2007). De même qu’il a contribué à l’élaboration de rapports nationaux destinées aux comités des droits de l’Homme des Nations-Unies, et encadrer plusieurs sessions de formation dans les domaines des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle au niveau national, régional et international. Habib Belkouch est coordinateur du Réseau arabe de l’Unesco sur la recherche-action en droits économiques, sociaux et culturels et membre du conseil national de l’organisation marocaine des droits de l’Homme et membre fondateur de la section Amnesty International au Maroc. De même qu’il a contribué à plusieurs dynamiques et réseaux au niveau maghrébin et arabe. Habib Belkouch a publié plusieurs ouvrages dont un recueil des conventions internationales en droits de l’Homme ratifiées par le Maroc (2004-2003), « l’éducation et le développement intellectuel de l’enfant » (édition le Fennec), « les tendances de la jeunesse marocaine dans les années vingt » (traduction) et « où-va l’éducation ?» (traduction)

M. Abderrahim KASSOU

Abderrahim KASSOU est né en 1972 à Rabat Titulaire d’une Licence d’Anthropologie, Université de Paris VIII-St Denis, d’un diplôme d’Architecte DPLG, Ecole d’Architecture de Paris La Villette, et d’un DEA de Géographie, Université François Rabelais, Tours. Membre de plusieurs associations marocaine, dont notamment, Casamemoire, Zouzfana, FMAS Forum des Alternatives – Maroc, Collectif des abattoirs … et d’autres associations internationales actives dans le domaine de la culture comme l’Assemblée Européenne des Citoyens, Architecture et Développement, Patrimoines Partagés, Expressions Plurielles, etc. M. Kassou est aussi membre du comité de pilotage du projet de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca.

Pages