Vous êtes ici : AccueilActivitésCommuniquésPrésentation de l’ouvrage ‘Les fourmis prédatrices, ou l’itinéraire d'un expulsé d'Algérie’

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

26-04-2018

Le CNDH et la Gendarmerie Royale organisent une session de formation sur le (...)

Lire la suite

02-04-2018

Driss El Yazami participe à la cérémonie de lancement de la Web TV ‘Oxygène pour (...)

Lire la suite

20-02-2018

Faire vivre l’article 26 de la DUDH : Le droit à l’éducation et le respect de la (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Présentation de l’ouvrage ‘Les fourmis prédatrices, ou l’itinéraire d'un expulsé d'Algérie’

Il sera procédé, le lundi 18 décembre 2017 à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc à partir de 17h,  à la présentation de l’ouvrage ‘Les fourmis prédatrices, ou l’itinéraire d'un expulsé d'Algérie’, de ses auteurs Fatiha Saïdi et Mohamed Moulay.
 

Préfacé par M. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), cet ouvrage  qui relate l’histoire du marocain, Mohamed Moulay, expulsé d’Algérie en 1975 dans des conditions inhumaines.

A travers Mohamed Moulay, ‘Les fourmis prédatrices, ou l’itinéraire d'un expulsé d'Algérie’ remet sur la place publique l’histoire de milliers de marocains expulsés d’Algérie en 1975 dans des conditions extrêmement difficiles. Souvent séparés de leurs enfants ou leurs parents, le livre décrit le calvaire de ces marocains, déportés vers la frontière en moins de 48 h.

‘La vie n'est plus la même depuis l'expulsion de mes grands-parents. Nous vivons, comme en sursis ; traqués en attendant le piège qui va se refermer sur nous. Tous nos compatriotes marocains sont angoissés à l'idée de se retrouver derrière la frontière, d'un moment à l'autre. Chaque marocain est un expulsé potentiel et attend, avec angoisse, ce moment. Comme la mort, chacun son tour. Mais quand?’, souligne un extrait du livre édité par Bouregreg.

Cet ouvrage est une autre manière d’interpeler la mémoire et sensibiliser l’opinion publique sur le calvaire vécu par ces milliers de marocains qui ont été chassés d’un pays, qu’il considérait le leur, en laissant derrière eux leurs biens et des membres de leur famille.

‘En quelques semaines, du jour au lendemain, la vie de dizaines de milliers de personnes est violemment bouleversée, en violation de plusieurs principes internationaux des droits de l’Homme. On lira dans les pages qui suivent un témoignage de première main sur les expulsions collectives alors ordonnées, leurs effets sur les populations, l’accueil improvisé au Maroc et la nouvelle vie que chaque famille expulsée essaie tant bien que mal de recommencer. Du moins lorsque la famille a été expulsée dans son ensemble. Pour les familles dont un des conjoints est Algérien(ne), la séparation des couples a été systématique et la reconstruction est quasi-impossible’ a souligné M. El Yazami dans sa préface.

Pour rappel, le Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille des Nations unies s’est saisi de la problématique en 2010. Ainsi, et après avoir examiné le rapport périodique présenté par l’Algérie, État partie à la Convention, il a rendu publiques ses observations finale. Ce dernier recommande au gouvernement algérien de « de prendre toutes les mesures nécessaires pour restituer les biens légitimes des travailleurs migrants expulsés, notamment les travailleurs migrants marocains expulsés par le passé, ou de leur offrir une indemnisation juste et adéquate, conformément à l’article 15 de la Convention. »

La présentation du livre aura lieu en présence des auteurs et avec la participation de MM Abderrazzak El Hannouchi, du CNDH, et de Abdelfattah Ezzine et Abdelkrim Belhaj de l'Université Mohammed V de Rabat.

Haut de page